Bonjour,
Sur le portail web de l’Union européenne, le projet i2010 avance lentement mais sûrement. les données scientifiques sont concernées par cette initiative. Cela complète le texte du 24 août sur la numérisation du patrimoine. Sur le plan de conservation des données numériques, il est dommage que le modèle OAIS ne soit pas signalé. Plusieurs initiative en Europe utilise le OAIS. En france, dans le monde des SHS il y a déjà les centres de ressources numériques du CNRS, mais il y en a d’autres, je pense à mon collègue Robert Vergnieux et l’Archéogrid à Bordeaux. Le modèle OAIS est fondamental pour séparer les taches et actions à mener lors du fonctionnement d’une archive contenant des matériaux numérisés à destination des chercheurs , profs ou des étudiants. Mais je suis aussi que certains projets sont très proche du modèle OAIS sans le savoir…
Stéphane.