Je signale le très bon billet sur l’interopérabilité de Marie-Anne Chabin dans son blog (merci d’ailleurs à Silvère Mercier pour le signalement). Je me suis permis un petit et court commentaire à ce billet car il fait écho en partie aux limites de l’interopérabilité quand elle devient plus une mode qu’un besoin réel. C’est particulièrement vrai dans le monde de l’interopérabilité des métadonnées documentaires ou le protocole OAI-PMH est largement utilisé (ce qui est bien) mais parfois mal maitrisé : Il est courant de tomber sur des entrepôts OAI-PMH qui tentent d’échanger des métadonnées qui, non-normalisées par exemple, ne trouveront pas d’utilisateurs « en face » pour les exploiter réellement.

En écho complémentaire, je signale la journée d’étude « De l’OAI au web de données : Bibliothèques et publications sur Internet » le 12 octobre 2012 qui se propose d’explorer le lien entre interopérabilité et utilisation du web comme lieu de publication même des informations structurées. Pour finir, je me permet de vous encourager de regarder et d’écouter de temps en temps l’intervention d’Emmanuelle Bermes sur le web de données qui éclaire toutes ces notions de façon magistrale.