Alors qu’au THATCamp de St Malo une partie de la « non-communauté » des humanités numériques structure une association francophone, la professionnalisation de ce mouvement s’accélère. Lors du dîné d’hier soir la nécessité d’une revue augmentée est apparue évidente (en tous cas pour moi). Une revue augmentée est une revue où il est possible de publier dans les articles, ou à coté des articles, des données, des programmes, des codes, qui permettent aux lecteurs de suivre le cheminement méthodologie en ayant les moyens de reproduire les démonstration, du moins de tester des choses. Pour illustrer cela, je vous invite à consulté la revue IPOL Journal que j’ai récemment découverte lors des journées Frédoc2013 d’Aussois. Je trouve cela très stimulant ! D’autant que la discussion d’hier soir a jeté les bases de la structure de la revue qui pourrait être éditée par l’association et la question de la place d’articles n’ayant pas une écriture académique a été abordée. Rubriques, cahiers, n° spéciaux, beaucoup de choses sont possibles je pense, et j’y contribuerai avec joie.

Les THATCamps sont des moments assez uniques ou les personnes s’agrègent le temps d’un « week-end » ou plus pour partager leur vision des humanités numériques/digitales. Il y a déjà des comptes-rendus en ligne, dont celui de Camille Bosqué, doctorante à Rennes2 travaillant sur les FabLab, qui a su très bien saisir par le dessin, un moment de l’atelier définissant la constituante de l’association.

Stéphane.