scribd + youtube + flickr : la panoplie pour la diffusion de documents numériques ?

Bonsoir,

Si vous voulez diffuser des textes, des présentations, des posters, bref du « TEXT », vous avez la plateforme scribd. Ils utilisent FlashPaper 2 et une couche de web 2.0 ce qui en fait une plateforme dont les fonctionnalités sont proches de Flickr ou YouTube. Les lecteurs 2.0 de ce billet qui me connaissent l’auront compris : c’est super, mais attention à bien conserver ces sources dans son système OAIS au mieux (?), sinon dans son disque dur et/ou dans ses sauvegardes DVD. Mais revenons à notre affaire du jour :

j’ai fait un court extrait PDF (avec mon petit outil ICEberg et son module MonPDF) d’un texte de Christian OERSTED publié en 1820 : Experiments on the Effect of a Current of Electricity on the Magnetic Needle et que vous pouvez trouver sur le site @.Ampère et l’histoire de l’électricité. Depuis ICEberg, j’ai créé un fichier PDF textuel que je m’en vais déposer dans mon compte personnel sous scribd. Après chargement et conversion je me retrouve avec mon texte aux formats : Flash, Word, Texte (.txt), et même audio (.mp3). Comme nous marchons dans les pas du web 2.0 et des plateformes de publication de documents numériques, je peux mettre syndiquer le document via du XML (RSS) ou bien avec le système classique du « object » (non, ce n’est pas une capture d’écran, mais bien une fenêtre flash…) :

C’est tout simplement un texte en flash. Je dis « simplement » mais c’est presque classique aujourd’hui : vidéo, sons, animations, etc. Flash, ont le sait, avance à grands pas (vite une solution libre, mais je sais qu’à l’autre bout du monde, certains travaillent à une FlashPaper « libre », le rêve). Autre chose, un peu gadget – quoique – et pas bon en français, mais il est aussi possible de « faire » lire le texte par un synthétiseur vocal. Voici le résultat sur cet extrait :

Conclusion, avec toutes ces « sorties » (j’entends par « sorties » les possibilités de diversifier les supports de diffusion et de publication) nous allons pouvoir (et devoir!) nous concentrer sur la pérennisation des données numériques (non-encaptusées) dans des silos informatiques s’appuyant sur du logiciel libre. Dans mon exemple, j’ai bien une base de données qui contient le texte « pur » (elle pourrait être en XML…Oups) et j’en tire export afin de suivre l’évolution des supports (hier le PDF, demain le Flash). Un bémol à scribd cependant, le texte d’un PDF « ALTO » à la Google Books n’est pas conservé.

Bonne soirée,Stéphane.

Une réflexion au sujet de « scribd + youtube + flickr : la panoplie pour la diffusion de documents numériques ? »

  1. AlexM

    D’après ce que j’ai compris, Flashpaper a un avantage, celui du temps d’affichage immédiat (comme son nom l’indique), à la différence des bibliothèques numériques en PDF. Toutefois, l’inconvénient semble être qu’il n’affiche pas la page originale du livre avec le texte retranscrit (à la différence de Google Books).

Les commentaires sont fermés.