Étiquette : Google

Ca, mais si souviens toi, c’était où déjà ? ou le geocaching scientifique

Pour noël, j’ai eu un GPS ! Ceux qui me connaissent me diront que n’ayant pas de voiture à Paris, ce n’est pas très utile. Et pourtant, si l’ont veut géo-référencer les photos de noël et le déballage des cadeaux par les enfants, cet outil devient très pratique, testons un peu…

D90+GP-1

J’ai donc un GPS pour mon D90 : il s’agit de l’unité GP-1, qui se place à la place du flash ou sur le coté. Pour info, dans le Nikon P.6000, un compact, le GPS est en standard.

Mes grands-parents, s’ils étaient en vie, diraient : « Mais que fait Stéphane, dans le jardin, avec un appareil photographique pointant vers le ciel ? » Au début, la première capture des satellites est un peu longue : plus de 5 s., c’est déjà embêtant si vous devez déclencher tout de suite… passons. En laissant l’appareil en veille, ça va mieux. Ensuite cela semble assez précis (même dans le jardin), l’altitude aussi (testé avec un bon vieil altimètre).

D90+GP-1

Clic-clac, les coordonnées et l’altitude sont bien capturées et incluses dans les méta-données EXIF de l’image. Avec Exiftool (et tous les outils qui tourne autour), par exemple, il est facile de voir et d’exporter ces valeurs de positionnement (extrait) dans ExiftoolGUI…

D90+GPS_1

De les sortir sous la forme d’un tableau HTML (voir plus bas)…

EXIF GPSVersionID 2.2.0.0
EXIF GPSLatitudeRef North
EXIF GPSLongitudeRef West
EXIF GPSAltitudeRef Above Sea Level
EXIF GPSTimeStamp 11:24:24
EXIF GPSSatellites 05
EXIF GPSMapDatum
EXIF GPSDateStamp 2008:12:25
Composite GPSAltitude 36 m Above Sea Level
Composite GPSDateTime 2008:12:25 11:24:24
Composite GPSLatitude 44 deg 45′ 15.21″ N
Composite GPSLongitude 0 deg 34′ 31.58″ W
Composite GPSPosition 44 deg 45′ 15.21″ N, 0 deg 34′ 31.58″ W
Composite SubSecDateTimeOriginal 2008:12:25 13:21:45.00

…Et bien entendu, il est très facile d’exploiter cela avec un outil cartographique en local, tel que l’excellent GeoSetter dont une version en français est disponible :

D90+GPS_2

D90+GPS_3
ou bien via l’outil carte de Flickr (là, rien à faire de particulier, les photos sont positionnées par défaut lors du chargement).

Tout cela peut aussi ce faire via son Firefox avec IExif, Dans la monde Google avec Picasa et Google Earth, etc.

Si le format EXIF vous pose un problème, il est possible de stocker ces données dans du MIX. C’est évidement plus complexe pour l’exploitation, du moins pour le grand public.

Extraire ce type de méta-données avec du Perl est très facile : le programme perl exiftool de Phil Harvey est très bien pour cela : une petit ligne du type « Exiftool -exif:GPSAltitude -h  img > mes_exifs.html » et l’on récupère l’altitude d’une série d’images dans un tableau HTML.

Avec du PHP c’est possible aussi : il faut charger les extensions php_mbstring et exif (dans cet ordre) dans le php.ini ; ensuite il est possible d’utiliser la fonction exif_read_data.

Bref, bientôt TOUS les appareils géo-tagueront en automatique et l’on ne comprendra pas pourquoi les photos anciennes ne le sont pas (les documentalistes vont avoir du travail) : ainsi les interfaces d’intérogations vont évoluer : un fond de carte, des outils de sélection (ronds, carrés, etc.), des plots de couleurs, des requêtes externes, des réponses aux questions qui s’afficheront sous la forme d’un chapelet de marqueurs. Au CN2SV, nous avons commencé à le faire des cartes et des atlas anciens, j’imagine ce que nous allons faire dans quelques années !

Capture d'écran de l'application CN2SV pour les géodonnées

Mais j’y pense… le temps d’écrire ce billet et tout cela doit déjà exister, j’en suis sûr (et en open-source ?). En attendant la suite, j’espère que les artistes vont trouver des applications moins « utiles » que celles décrites ici. Je m’en retourne à mon mash-up de noël.

Joyeuses fêtes,

Stéphane.

Google et le patrimoine numérique français

Bonsoir,
Surchargé de travail en ce moment, ayant plusieurs billets en cours de rédaction (dont un sur le KML de Google), je relève, dans mon aggrégateur de flux RSS, l’information suivante que les « bibliogeek » auront déjà sûrement noté :

Sources : Ministère de la culture.

Christine Albanel souhaite une plus forte présence du patrimoine culturel français sur l’Internet. La Ministre s’est entretenue avec Mats Carduner, président de Google France

mardi 02 octobre 2007

La Ministre a manifesté son intention d’accélérer le calendrier de la constitution du  » patrimoine numérique français  » et a demandé à Google, leader mondial des technologies de moteurs de recherche, de formuler prochainement ses suggestions voire ses recommandations à l’attention du ministère de la Culture et de la Communication pour augmenter la visibilité du patrimoine culturel français sur l’Internet.

Le ministère de la Culture et de la Communication poursuit depuis trente ans une action de fond pour numériser le patrimoine culturel avec pour ambition d’améliorer les conditions de sa conservation, et de permettre sa diffusion et son accessibilité les plus larges.

Ouvert le 1er août 2007, le portail « Collections » du site http://www.culture.fr, donne ainsi accès à 1,5 million de documents numérisés. La constitution de ce patrimoine numérique est l’un des enjeux majeurs de la politique culturelle des prochaines années.

La Ministre a rappelé à Mats Carduner l’attachement du gouvernement français au respect du droit d’auteur sur les réseaux de l’information. Le président de Google France lui a présenté les outils développés sur la plateforme de partage de vidéos Youtube pour détecter les contenus illicites et permettre aux ayants droit de protéger leurs oeuvres.

Déjà, cette information est diffusée et commentée sur ZDnet.fr.

Stéphane.

Un article consacré aux bibliothèques numériques dans le domaine des mathématiques

Bonjour,
Je prépare un billet sur l’exploitation du format KML utilisé dans Google Earth et Maps. En attendant, je vous invite à lire l’article d’Alexandre Moatti (Blog Bibliothèque numérique) consacré aux bibliothèques numériques dans le domaine des mathématiques. Cet article, publié dans la revue Tangente (n° 117 de juillet-août 2007) , est disponible en pdf sur le blog de l’auteur. A bientôt pour (re)parler du KML, donc du XML.

Stéphane.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén