Sciences humaines et sociales numériques

Posté le 28 avril 2010

Bonjour,
Très prochainement, deux évènements vont avoir lieu dans le monde des sciences humaines et sociales numériques (cette expression fait encore débat pour la version française du terme digital humanities) : le THATCamp Paris 2010 (Paris, 18/19 mai 2010) et la formation sur la gestion numérique des sources de la recherche en sciences humaines et sociales (Aussois, 11/15 octobre 2010) et dont le wiki va être ouvert dans quelques jours sur le site www.digitalhumanities.fr. Ces évènements sont importants. Ils montrent le mouvement actuel d’organisation des shs numériques. Les acteurs du domaine, institutionnels mais aussi informels structurent ce vaste « eldorado ». Depuis deux, trois ans, les actions de formation mais aussi de nombreux ateliers et séminaires se sont multipliés partout en France et les acteurs du domaine, chercheurs, informaticiens, documentalistes et bibliothécaires travaillent de plus en plus en coopération. Des utilisateurs vont à la rencontre de plateformes, services et des communautés de veilleurs naissent et diffusent via de « nouveaux » canaux. Récemment, une collègue de la bibliothèque universitaire de Lyon 1 a présenté sa démarche et son parcours pour la création d’une photothèque utilisant comme réservoir de données MédiHAL. Même si MédiHAL évolue petit à petit, suite aux critiques, conseils, retours des utilisateurs, je suis très heureux de voir que cette application est aussi utilisée en tant que simple conteneur de données. Le projet de la BU de Lyon 1 n’utilise les possibilités de l’OAI-PMH (avec moissonnage du dc:terms par exemple), il utilise cependant MédiHAL comme un simple conteneur (archivé à long terme très bientôt) ainsi il me tarde de voir les premières applications documentaires ou sites web qui viendront moissonner tel ou tel « sets » (collections) OAI-PMH de MédiHAL. Les sciences humaines et sociales numériques comme dirait Lou Burnard sont en pleine évolution : les applications sont en plein « mashup-age », l’archivage à long terme devient une réalité pour les données des SHS et bientôt, sans doute, les résultats de la recherche seront connectés aux matériaux sources de la recherche.

Stéphane.

Posté le dans digital humanities - indexation : , , , , ,

Laisser un commentaire


7 − sept =