J’ai RDFaisé la correspondance d’André-Marie Ampère (1775-1836) éditée en ligne sur le site @.Ampère et l’histoire de l’électricité créé par Christine Blondel (Chercheuse au CNRS) et auquel j’ai participé en 2008/2009. Cette édition électronique, réalisée avec l’aide de Delphine Usal (CNRS) et Marie-Hélène Wronecki (contractuelle au CNRS) permet de mieux connaitre la vie de ce savant du XIXe siècle. Les éditeurs la présente ainsi :

La Correspondance d’Ampère regroupe les lettres qu’il a reçues et qu’il a envoyées. Elle offre un éclairage exceptionnel sur la vie personnelle, professionnelle et intellectuelle d’un des savants français majeurs du début du XIXe siècle. Plus de 1100 lettres sont actuellement accessibles en ligne.

Ce corpus de données, limité mais assez complexe, m’a semblé être intéressant pour réaliser un travail de structuration utilisant RDFa (voir le billet sur MédiHAL et le RDFa). J’espère que d’autres sites web diffusant des corpus historiques s’engageront dans l’implémentation/structuration de l’information selon les principes du RDF.

C’est un exemple, permettant via ISIDORE de montrer l’intérêt de l’utilisation du RDF dans les corpus en ligne (j’en profite pour signaler un tutoriel en anglais sur la question des structures RDFa dans wordpress et drupal qui me semble très bien fait et tout à fait intéressant). Mais d’autres projets sont en cours, par exemple : le Système d’information en philosophie des sciences (ou SIPS) qui sera donc, j’espère très bientôt, dans ISIDORE.

Bonne navigation structurée à tous !

Stéphane.